Rejet wallon du CETA, nouvel accroc pour le libre-échange

Servaas Storm, P Kohler

Research output: Non-textual formWeb publication/siteProfessional

64 Downloads (Pure)

Abstract

Alors que les chefs d’État du Canada et des pays membres de l’Union européenne s’apprêtaient à se réunir à Bruxelles le 27 octobre prochain pour adopter le texte de l’Accord économique et commercial global (AECG, plus souvent désigné sous l’acronyme anglais CETA), deux parlements régionaux belges viennent d’y opposer leur veto. Cette décision suffira-t-elle à enterrer ce projet ? Rien n’est moins sûr. Une nouvelle étude présentée au Parlement de Wallonie affûte pourtant les arguments économiques des opposants en identifiant, chiffres à l’appui, ses uniques bénéficiaires : les investisseurs.
Original languageFrench
PublisherLe Monde diplomatique
Media of outputOnline
Publication statusPublished - 2016

Keywords

  • Union européenne
  • Grand marché transatlantique
  • Économie
  • Libéralisme
  • Commerce international
  • Relations bilatérales
  • Canada
  • Europe

Cite this